Merci à Cédric Fabien !

Présente à chaque match, la Gazette, élaboré par Enzo Henry, met en valeur un joueur ou une personnalité forte du club. Pour le dernier match de Cédric Fabien à Milizac, avant un arrêt de sa carrière bien mérité, Enzo a posé quelques questions à Cédric.

Cédric Fabien – Carrière

Nationalité Français
Nat. sportive Guyanais
Naissance31 janvier 1982 
Cayenne (GuyaneFrance)
PosteArrière gauche
Période pro.2002 – 2018
AnnéesClubMatchs (Buts.)
20022003 Le Mans UC 721 (0)
20032005 Tours FC61 (6)
20052010 Stade brestois104 (5)
20062007 (Prêt)→  Entente SSG33 (1)
20102013 US Boulogne95 (0)
20142016 US Boulogne92 (0)
20162018 Tarbes Pyrénées
20182022 Saint-Pierre Milizac
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipeM.(B.)
20162017 Guyane8 (0)

Cédric, peux-tu nous décrire ton parcours de footballeur depuis tes débuts ?
J’ai commencé le foot en Guyane à la jeunesse Saint-Georges, qui pour la petite histoire joue en jaune et bleu.
Puis je suis parti à l’âge de 15 ans au Stade Rennais où j’ai évolué 2 ans avant de signer au Mans FC. J’y suis resté jusqu’au groupe professionnel.
Après cela je suis parti 2 ans à Tours en National, où j’ai effectué 2 bonnes saisons qui m’ont permis de signer au Stade Brestois en 2005. J’y ai passé 5 saisons, jusqu’à effectuer la montée en ligue 1.
Puis je suis parti à l’US Boulogne où je passe 6 années en oscillant entre la ligue 2 et la National.
Ensuite j’ai joué à Tarbes dans les Pyrénées pendant 1 an et demi, avant de signer à Milizac en 2017. Depuis nous avons gravi beaucoup d’échelons.

Peux-tu nous décrire ton rôle au sein de la Saint-Pierre ?
Je suis responsable technique au niveau des jeunes. J’entraîne les joueurs de 6 ans à 18 ans, et je suis responsable de l’équipe U18. Avec l’équipe technique on essaye d’apporter le maximum à nos jeunes, et le travail qui est effectué est fantastique. Ce n’est pas facile mais je pense que le travail fourni au quotidien va payer prochainement.
On est toujours à la recherche du meilleur pour nos jeunes, on innove, on veut leur faire prendre conscience de leur qualité. Ca fait vraiment plaisir de les voir progresser autant au quotidien.

Quel est le conseil le plus précieux que tu as reçu en tant que joueur ?
Ce conseil vient de mes parents. Ils m’ont conseillé de rester humble, de faire preuve de bienveillance envers les autres. C’est ce que j’essaye d’appliquer au quotidien, avec mon groupe d’entrainement, avec les jeunes, les parents, le groupe N3. Il faut garder en tête qu’on ne fait que du foot, la vie elle est ce qu’elle est …
J’ai appliqué ce conseil et aujourd’hui c’est ma façon d’être, mes valeurs et je ne changerai pour rien au monde.

En tant que capitaine, es-tu fier de la saison réalisée par l’équipe ?
Bien entendu que je suis très fier de ce que l’équipe a réalisé, c’est fantastique. On n’était pas forcément prêts à vivre une telle saison. C’est fou ce que les gars mettent en place, je suis derrière je les vois courir, je prends du plaisir car il y a un don de soi énorme. On ne vit pas des saisons comme ça par hasard parce qu’il y a un vrai travail individuel et collectif derrière. Il y a une vraie mentalité d’entraînement, de gagne, donc forcément ça ressurgit en match.

Rassure-nous, tu fouleras à nouveau le terrain de Pen Ar Guear l’année prochaine ?
Malheureusement ce sera mon dernier match sur ce terrain de Pen Ar Guear. J’ai décidé d’arrêter car ça prend énormément d’énergie entre l’entrainement des jeunes, mes entrainements et la vie de famille.
J’ai beaucoup vécu, beaucoup voyagé, vu de belles choses, réalisé de bonnes et de mauvaises choses, et je pense qu’à 40 ans c’est bien de s’arrêter.
L’heure est venue de prendre un peu plus de temps pour moi, pour ma famille. Mais aussi pour les jeunes, pour continuer à leur apporter le maximum pour qu’ils réussissent peut-être à avoir une aussi belle carrière que j’ai pu avoir. C’est toujours difficile d’arrêter mais j’ai besoin de ça pour repartir sur de nouvelles choses.
Ça fait 5 ans que je dis que j’arrête et que je repars car j’aime trop ça, je suis un fou de foot, je ne vis que pour ça mais cette fois c’est la dernière pour de vrai.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :